En bref
  • Suppression de la visite médicale OFII pour certaines catégories de talents étrangers à compter du 22 août 2014
  •  Modification du salaire de référence pour la délivrance de la CBE
Nouveaux dispositifs
Des procédures mieux adaptées aux besoins de recrutement

La réglementation définie par la loi du 24 juillet 2006 facilite l’entrée en France de salariés étrangers dont les qualifications et l’expérience professionnelle répondent aux besoins de recrutement des entreprises. La loi du 16 juin 2011 transpose la directive européenne facilitant l’entrée, le séjour et le travail de ressortissants de pays tiers aux fins d’emploi hautement qualifié au sein de l’Europe.

© Richard Villalon - Fotolia
© Richard Villalon - Fotolia

La réorganisation de l’immigration professionnelle a été conçue dans l’optique de satisfaire les besoins du marché de l’emploi en France, tout en préservant les intérêts des pays d’origine des migrants. 

 

Pour attirer les compétences nécessaires à notre économie les nouveaux dispositifs se caractérisent par la simplification de certaines procédures. Ils facilitent aussi une certaine mobilité européenne et internationale, ainsi que les échanges pouvant bénéficier aux jeunes professionnels, et ils prennent en compte la particularité des séjours de formation. L’action menée avec plusieurs pays partenaires a conduit à la signature d’accords bilatéraux afin de mieux gérer de manière concertée les flux migratoires.

 

Précisons qu’il existe des listes de métiers qui connaissent des difficultés de recrutement, ces métiers sont dits métiers en tension.